Victoria Francés web
Would you like to react to this message? Create an account in a few clicks or log in to continue.
Victoria Francés web

http://cf.geocities.com/vf_web/
 
HomeHome  SearchSearch  RegisterRegister  Log in  

 

 °écrits d'une fille de la Lune°

Go down 
AuthorMessage
bountiii
puissance vampirique
bountiii

Number of posts : 908
Age : 33
Localisation : Mers du Sud
Registration date : 2007-04-07

°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitimeThu 12 Apr - 11:43

ça fait tres longtemps que je n'est pas écrit c'est neyrelle qui m'as redonnéé l'envie avec ss fabuleux textes mirchi a toi


souvenirs

Le souvenir de cette journée défile devant mes yeux. Je me lève et me prépare, comme toujours. Je fais chauffer le diner, met la table et mange, comme toujours. Je cours dans la salle de bain, j'ai encore trop trainé ce matin, je me maquille rapidement, enfile ma veste et prends mon sac, comme toujours. Je marche rapidement pour atteindre l'arret de bus me maudissant mentalement de toujours prendre mon temps pour finir en retard. Je prends le risque de regarder l'heure et là je panique, je serais en retard, comme toujours. Plus besoin de lui envoyer un message pour le prévenir, maintenant il a pris l'habitude, mais me fera la remarque, comme toujours. Enfin le bus arrive, je monte, m'assoie et me laisse bercer par ma musique, comme toujours. Le bus me laisse au métro, je prends une démarche déterminé, oblitère mon ticket et attends le métro, en musique, comme toujours. J'entends le frottement du fer sur les rails, le grincement des freins lorsque que le métro s'arrete, laissant un porte juste à mon niveau, comme toujours. Le métro repart, moi à son bord, je regarde la fenêtre noire, dans laquelle se reflète les passagers, je ferme les yeux, pour les réouvrir que plutard, comme toujours.
La lumière du jour, enfin sortie des profondeurs de la terre, de cet espace clos, des ces tunels à répétitions, de cette foule compacte qui m'étouffe, comme toujours. L'air légèrement iodé de la mer, et saturé de polution, et toujours cette foule, qui se suit tel un troupeau uniforme, comme toujours.
Mais au loin accoudé nonchalement à un muret je l'apperçois, le sourir aux lèvres, ce sourir qui veut tout dire, ces gestes naturelement sensuels, ces yeux malicieux qui vous mumurent les plus belles choses, celles qu'on attend de tout hommes, celles qu'on ne pensaient pas, lui nous les sussurent de la manière la plus tendre, comme toujours. J'ai l'impression que les années nous ont rapproché, tellement plus que ce que j'aurais plus l'esperer,
Comme au premier jour en fait, je ressens toujours ces petits picotoments, ce noeud au ventre quand je l'aperçois, les joues qui s'empourprent quand il me frôle, le coeur qui s'affole à chacun de ses baisers, les frissons qui me parcours lorsqu'il me carresse Mon amour, le seul.
Main dans la main , il me guide vers notre parc, oui j'aime dire que c'est notre refuge, là ou l'odeur de verdure , d'herbe fraichement coupée remplace toutes les autres odeurs, mis à par son parfum entétant mais léger. C'est comme si j'avais de nouveau 15 ans lorsque nous courions ensembles et innocents, notre premier baiser maladroit et touchant, ses premieres carresses, ce début d'enivrement, nos deux corps, et aujoud'hui toujours la même chose, toujours. Je l'aime , je l'aime tant. Aujourd'hui il fait si beau que le marchant de glace est là à déambuler dans le parc , les enfants courent après sa fourgonette, je me tourne vers mon amour, les yeux tendre en fesant la moue, il craque à chaque fois, il se lève et se joint aux petits, il crit et rit, j'aime le voir rire, son sourire éclaire mes plus sombres pensées, il est comme mon soleil, comme ma lune lors d'une nuit trop noire. Il revient légèrement éssouflé lêche ma glace, je ris, il me la tend, je la saisie en prenant soin de frôler ses doigts, je me dépèche de finir la glace avant qu'elle ne fonde. On passe notre temps à rire, à nous moquer, à nous enlacer, collés l'un contre l'autre, comme si plus rien n'avait d'importance, come si rien ne pouvait nous atteindre, comme si nous étions seuls, seuls au monde. Le temps passe trop vite, surtout à ses cotés, j'ai mal, mal de devoir déja le quitter pour nous revoir que demain, la nuit sera longue sans lui, comme toujours. Un dernier baiser avant de se quitter, un long baiser, dont lui seul à le secret, cette manière douce et en même temps forte, cette emprise sur mon esprit, sur mon corps et mes sens, il me fait chavirer, à chaque fois , comme toujours.
Je retombe dans la réalité, avec mes nouveaux souvenirs, et toujours son emprunte sur moi, son odeur, lui a prit le bus, moi je retourne sous terre, dans cette foule compacte, comme toujours. La chute est dure, comme à chaque fois, la routine, la monotonie, le temps ralentie et se fait lourd sans lui,heureusement que son souvenir persiste, il suffit que je ferme les yeux pour ressentir son contact, revoire son sourire, ses yeux malicieux, ses mains fines, elégantes et gracieuses. On me bouscule m'estirpant de ma rêverie, je cherche le perturbateur, je ne le trouve pas, je mets ma musique afin de quitter un peu cette ambiance froide et distante, comme toujours. Je reprends mon métro habituel , fixant intensément les vitres come pour y voir un reflet particulier, une vision qui m'est chère. Je reprends mon bus me calant contre la vitre regardant le "paysage urbain" défilé, mon arrét arrive assez vite, le trajet n'est pas très long,mais il y parait sans mon amour à mes coté, comme toujours. Je descends du bus, traverse, marche sur le terre-plein, accèlere la cadence pour rentrer chez moi, je suis la musiqueà chacun de mes pas, mais tout va au ralentie, comme si le temps s'arrétait, mais je continue d'avancé, le souvenir de cette journée défile devant mes yeux comme un film, la voiture avance, comme dans un film, toujours au ralentie, je continue ma marche, la voiture continue sa course, les souvenirs de cette journées défile devant mes yeux, la voiture freine, tout va au ralentie, moi je ne marche plus, je me sens lourde, les souvenirs défilent devant mes yeux come dans un film, comme dans un mauvais film, maintenant tout s'accélere, je me sens légère, comme une plume qui s'envolerais au grès du vent, les souvenirs défilent devant mes yeux mais sont happés par les ténèbres. Pas comme d'habitude.
Back to top Go down
Celen
ange des ténèbres
Celen

Number of posts : 2791
Age : 33
Localisation : Brest
Registration date : 2006-09-25

°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: Re: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitimeMon 30 Apr - 17:51

Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed
Sad Sad Sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

trop beau ton texte ... super bien écriiit hyper touchant...

_________________

QuE lA lUmIeRe CaRrEsSe La ChAiR
QuE lEs TéNeBrEs Se CaChEnT dAnS tOn ReGaRd
QuE dE Ta BoUcHe Le MuMuRe Se FaSsE dEvInEr
Et QuE lE cHaRmE s'AcCoMpLiSsE...


______________°écrits d'une fille de la Lune° 4___
Back to top Go down
http://tomoe28.skyblog.com
bountiii
puissance vampirique
bountiii

Number of posts : 908
Age : 33
Localisation : Mers du Sud
Registration date : 2007-04-07

°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: Re: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitimeMon 30 Apr - 19:45

mici ^^ moi qui pensais que personne avait aimé :/
Back to top Go down
Valeïna
reine des damnés
Valeïna

Number of posts : 1556
Age : 33
Localisation : Brest
Registration date : 2006-09-24

°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: Re: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitimeMon 30 Apr - 20:30

siii c'est sublime Bountiii Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
°écrits d'une fille de la Lune° Val
Entre la musique des violons , son sourire sera gravé et son image sibylline entre le brouillard et la brise...
http://cf.geocities.com/vf_web/
Back to top Go down
http://cf.geocities.com/vf_web/
Celen
ange des ténèbres
Celen

Number of posts : 2791
Age : 33
Localisation : Brest
Registration date : 2006-09-25

°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: Re: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitimeTue 1 May - 3:08

jusqu'au bout jme disai vatil yavoir une couille, ou est ce que le mec va la larguer, ou estce que c un re^ve et estce que sa va fiinr bien (jy croyais pas trop à la fin heureuse)

nan il est très beau °écrits d'une fille de la Lune° 615887

_________________

QuE lA lUmIeRe CaRrEsSe La ChAiR
QuE lEs TéNeBrEs Se CaChEnT dAnS tOn ReGaRd
QuE dE Ta BoUcHe Le MuMuRe Se FaSsE dEvInEr
Et QuE lE cHaRmE s'AcCoMpLiSsE...


______________°écrits d'une fille de la Lune° 4___
Back to top Go down
http://tomoe28.skyblog.com
Sponsored content




°écrits d'une fille de la Lune° Empty
PostSubject: Re: °écrits d'une fille de la Lune°   °écrits d'une fille de la Lune° Icon_minitime

Back to top Go down
 
°écrits d'une fille de la Lune°
Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Victoria Francés web :: Vous :: Vos écrits et poèmes-
Jump to: