Victoria Francés web

http://cf.geocities.com/vf_web/
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  

Share | 
 

 Arcanes Féeriques

Go down 
AuthorMessage
Shana Derencli
vampire assoiffé
avatar

Number of posts : 69
Registration date : 2006-10-09

PostSubject: Arcanes Féeriques   Mon 6 Nov - 0:08

Ce qui va suivre est un article écrit par mes soins il y a déjà un an au moins. Je n'ai pas rectifié les nombreux problèmes de syntaxe donc, ne m'en tenez pas rigueur. Merci.



Avant-propos

Sorti en octobre 2005, Arcanes Féeriques est donc paru dans une période faste où les peuples du Merveilleux, les fées et consorts ont trouvé un regain d’intérêt chez le grand public… Et un succès plus que mérité pour certains ouvrages d’une qualité indéniable. Dans tous les cas, il est fascinant et inquiétant de remarquer que de plus en plus de gens tentent d’échapper à notre monde en se plongeant dans un imaginaire fabuleux et plus fécond que destructeur.

Présentation succincte des auteurs

Arcanes Féeriques est une œuvre très inspirée, d’une richesse insoupçonnée, maîtrisée de bout en bout, grâce au talent conjugué de deux auteurs de renom dans le milieu de la Fantasy. D’un côté, nous avons une plume salvatrice, comprenez par là à l’écriture, celle de Mathieu Gaborit (connu essentiellement pour les Chroniques des Crépusculaires dont est tiré le jdr Agone et reconnu pour sa prose plus qu’admirable dans divers autres écrits) et de l’autre, le pinceau onirique, comprenez par là aux illustrations, d’Amandine Labarre (officiant comme illustratrice occasionnelle aux Editions de l’Oxymore, AK Editions ou encore Semic et effectuant quelques travaux pour certains jdr…).

Sypnosis

Sinane est un farfadet qui a vu le jour dans un arbre. Avant sa naissance, son esprit, son corps et son âme furent souillés par le sang d’un humain, mort dans le creux de l’arbre, transpercé par la lance de ses ennemis. Cette particularité en a fait un Elu de Gaïa. Il comprend les Hommes et leur nature profonde bien mieux que son peuple. C’est pourquoi il a été choisi par Gaïa. Effectivement, Sinane est comme un pont entre deux rives, celle des Hommes et celle de son peuple, si différentes sur de nombreux points mais pourtant complémentaires en fin de compte. Durant son long périple, il sera accompagné d’un petit chat ailé répondant au doux nom d’Oniros. Ce dernier représente l’allégorie même de la Nature. Fragile, pure mais aussi destructrice et mère de toute chose en ce monde.
Chaque arcane marque le début d’un nouveau chapitre et par la même d’une nouvelle strophe dans cet ouvrage poétique et sombre. Chaque fée, représentée par un arcane différent, que doit sauver Sinane pour atteindre finalement Gaïa et l’éveiller de sa torpeur est plus ou moins liée à la Nature mais aussi à l’Homme. J’en prends pour preuve la Fée des rivières qui lie à elle l’eau et la Nature, deux forces totalement complémentaires et vitales à l’Homme. Ou encore la Fée des songes qui a un rôle majeur. En effet, elle est celle qui fait oublier le monde dans lequel nous vivons…

Un ouvrage très écologique

Le carnet de voyage étant ce qu’il est, un journal intime illustré où le temps est ralenti pour raconter un évènement précis, il est dès lors possible, pour les deux auteurs, de recourir à un avis purement subjectif, celui de Sinane, pour défendre des valeurs d’un côté et pour, de l’autre côté, faire prendre conscience de la tragique issue que nous, les Hommes, réservons à la Nature. Mathieu et Amandine nous dressent alors un constat amer et sombre, parfaitement cohérent et réaliste, sur ce que l’Homme ose entreprendre vis-à-vis de la Nature qui se meurt chaque jour davantage. On aurait pu assister à une révolte outrancière mais ce n’est point le cas ici. Aucune condamnation directe ne transparaît dans l’oeuvre mais plutôt une sensibilisation sur la beauté de la Nature, sa fragilité et sa nécessité pour l’Homme. En effet, sans elle, l’Homme n’est plus rien. On retrouve ce thème dans de très nombreux ouvrages provenant de médias plus que différents. Je pourrais citer, notamment, l’exceptionnel RPG Final Fantasy VII où le thème de l’écologie devient ici fer de lance d’une magnifique épopée et d’un véritable réquisitoire contre les grandes sociétés pompant constamment l’essence de la Vie ou encore le film Final Fantasy The Spirit Within où, une fois de plus, l’Homme est sauvé par la Nature…

Des thèmes et des références communs au genre de la Fantasy

Malgré le thème omniprésent de l’écologie, il ne faut pas en oublier pour autant les autres comme celui de l’Amour, de la Guerre, de l’oubli d’un être cher… Qui sont très bien étudiés et qui ont tous une conséquence directe sur notre jeune héros, Sinane. Ce carnet nous montre également un Homme cruel et toujours aussi immoral, qui inonde de son inconscience la Nature d’un mal prochain. Au final, il nous dévoile un Homme humain, avec ses faiblesses et ses qualités qu’il ne connaît pas forcément.
Cet ouvrage somptueux et païen (arcanes, spiritualité, divination, cartomancie…), à l’esthétique parfaite, fait aussi référence à de nombreux mythes et légendes de l’antiquité comme celles des grecs (Dryades, Gaïa…) ou encore des arabes.
Le jeune farfadet qui accepte l’appel de l’Aventure est aussi LE héros typique des mythologies anciennes où le sacrifice de soi pour une cause bien plus importante que sa personne est tout à fait moral et logique.

Des faiblesses qui n’ont pas lieu d’exister…

Ce paragraphe met tout simplement en garde les gens n’ayant plus d’imagination et prouve à certains détracteurs (surtout ceux d’Amandine…) que leurs arguments ne tiennent pas la route du fait d’une mauvaise compréhension de l’utilité d’un journal illustré… Les propos qui vont suivre n’ont de but particulier que de faire comprendre à certaines personnes l’harmonie parfaite qui règne entre le texte et l’image…
Ce qui est dommage à plus d’un titre, c’est que certains lecteurs pourraient croire que l’image ne fait que capturer un moment du texte or, le processus de création de l’œuvre ne permet pas d’affirmer ceci. Bien au contraire d’ailleurs. Ce ressenti, de premier regard, trouve une explication « logique » dans une redondance certaine des propos et dans la perfectibilité des dessins et surtout dans la subjectivité qu’ils requièrent, à l’opposé d’un récit, tout aussi perfectible, ici au niveau des détails et des explications, insuffisants, mais qui s’avère au final bien moins subjectif et compris par un plus grand nombre du fait d’un langage, si extraordinaire soit-il et proposant certaines idées bien trouvées, usuel… De plus, l’image a l’air d’avoir bien moins d’impact (elle est aussi là pour adoucir le texte) que le récit de Mathieu qui trouve son apogée dans ses dernières lignes (l’Homme changera-t-il à l’avenir son comportement ? Comprendra-t-il ses erreurs à temps ? Respectera-t-il enfin la Nature ?...). Mais en fait, ceci est complètement faux ! Il n’en est strictement rien pour peu que votre esprit puisse aller au-delà d’une simple image, et la qualité du trait d’Amandine est tel que l’on y parvient plus facilement. Dans ce cas-là, l’image illustre à merveille une partie du texte mais elle pousse encore plus loin et dans un tout autre chemin que l’écrit lui-même la réflexion du lecteur. Donc, au final, on a bien une symbiose remarquable entre le crayon et la plume.

Conclusion brève sur l’œuvre

Comme j’aime à le rappeler, les textes sont donc en parfaite osmose avec les illustrations, qui rencontrent par moment quelques faiblesses, surtout au niveau de certains visages « humains ». Mais ça reste dans le sublime le plus souvent, surtout les dessins d’animaux qui s’avèrent remarquables à plus d’un titre de part leur finesse extrême et leurs détails hallucinants (pelage, expressions…). D’ailleurs, Amandine nous convie, par ses dessins, à un merveilleux éblouissant et authentique. Elle joue énormément sur les couleurs, les ombres, les teintes (monochromes…), styles (crayonné, croquis, etc)… Les décors sont très réalistes tout en restant dans de la Fantasy pure. Mathieu de son côté, malgré quelques fautes de frappe qui perturbent l’aura si magique qu’arrive à poser l’auteur, nous propose un véritable récit lyrique, original et réfléchi, et d’une force incroyable où les mots peuvent devenir aussi bien des lances acérées que des mélopées envoûtantes.
Durant le récit, Mathieu et Amandine nous font comprendre que Gaïa crée au nom de la Nature et que l’Homme est son plus profond cauchemar car il s’approprie avec violence ce butin, sa création, mais ils nous expliquent aussi que c’est un mal nécessaire. La force du récit repose donc dans le non respect du manichéisme prononcé admirablement par l’Eglise. En cela, il se rapproche vraiment d’une œuvre païenne et les deux compères réussissent également un coup de maître, là où beaucoup ont échoué (du fait d’une trop grande confiance en soi, d’une critique trop violente et fallacieuse de notre monde…), en nous dévoilant leurs pensées, via leur avatar Sinane, et leurs craintes et espoirs pour le futur, tout en sachant rester des Hommes avant tout.

Dans tous les cas, cet ouvrage est à lire et à relire mais aussi à regarder. Et n’oubliez pas que quoiqu’il en coûte, la douleur fait vivre.
Back to top Go down
View user profile
Valeïna
reine des damnés
avatar

Number of posts : 1556
Age : 31
Localisation : Brest
Registration date : 2006-09-24

PostSubject: Re: Arcanes Féeriques   Tue 7 Nov - 22:32

Wow merci pour cet article ! Mais il faudrait que je lise le bouquin pour me faire mon propre avis, il a l'air super biiien Embarassed

_________________

Entre la musique des violons , son sourire sera gravé et son image sibylline entre le brouillard et la brise...
http://cf.geocities.com/vf_web/
Back to top Go down
View user profile http://cf.geocities.com/vf_web/
Rayaelle
vampire sanguinaire
avatar

Number of posts : 270
Age : 28
Localisation : Lothlorien
Registration date : 2007-05-19

PostSubject: Re: Arcanes Féeriques   Sun 20 May - 0:19

Wow l'analyse et wow le bouquin aussi! Enfin, je l'ai pas lu mais tu me donnes drôlement envie de le faire! Le concept est vraiment hallucinant Wink
Back to top Go down
View user profile http://rayaelle.skyrock.com/
bluemoon1983
vampire néophyte


Number of posts : 1
Registration date : 2007-11-21

PostSubject: Re: Arcanes Féeriques   Wed 21 Nov - 14:10

Rayaelle wrote:
Wow l'analyse et wow le bouquin aussi! Enfin, je l'ai pas lu mais tu me donnes drôlement envie de le faire! Le concept est vraiment hallucinant Wink


coucou tout le monde!

Pour les fans d'"arcanes féériques", je voulais vous signaler qu'Amandine Labarre ( auteure également de "faery city", qui vient de sortir, une petite merveille d'ailleurs! ) seront en dédicace vendredi 30 novembre à partir de 14 ( jusqu'à 16 heures environ) au salon du livre de la jeunesse à Montreuil (93). Severine Pineaux, auteure d'"Ysambre" sera également là!!!!
Elles seront sur le stand "tournon/carabas/semic". Je ne sais pas encore ou sera situé le stand mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant.
sera également là le même jour. Ce sera l'occasion pour vous de vous faire "autographer" vos petites perles de livre!
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Arcanes Féeriques   

Back to top Go down
 
Arcanes Féeriques
Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Victoria Francés web :: Divertissements :: Livres/romans/illustration...-
Jump to: