Victoria Francés web

http://cf.geocities.com/vf_web/
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  

Share
 

 Tout sur Victoria Francés

Go down 
AuthorMessage
Shana Derencli
vampire assoiffé
Shana Derencli

Number of posts : 69
Registration date : 2006-10-09

Tout sur Victoria Francés Empty
PostSubject: Tout sur Victoria Francés   Tout sur Victoria Francés Icon_minitimeWed 13 Jun - 11:12

Bon, je suis exténuée, j’ai du mal à m’exprimer, et il m’arrive, ces derniers temps, de partir, souvent, pour un "rien". Les problèmes de santé, les décès de proches et, dans une moindre mesure, la chaleur m’affaiblissent totalement et quand on me tend des bâtons, comme a su le faire Valeïna, il est plus que certain que je les prendrai au passage…
Maintenant que cela a été dit, poursuivons.

Je pense, sans trop me tromper, que si on s’est inscrit sur ce forum, c’est avant tout pour discuter de notre "Passion" commune, à savoir Victoria Francés et ses travaux. Ou peut-être également pour les beaux yeux de Celen mais je n’en sais strictement rien…

J’aimerais, si vous le voulez bien, que l’on concentre, via ce topic, toutes les informations sur Victoria qu’elle a données lors de nombreux entretiens.

Ce qui va suivre, est l’un de mes articles - mal - écrit il y a de ça plus de deux ans, pour les informations les plus anciennes. Il serait agréable que d’autres personnes de ce forum le complètent et/ou le corrigent.^^

Victoria Francés


La naissance d’une prodigieuse illustratrice et conteuse. Déjà des influences…

Damoiselle Victoria Francés est née le 25 octobre 1982 à Valence. Elle a passé son enfance, jusqu’à sa quatorzième année, en Galice, pour finalement retourner dans sa ville natale. De son départ de Valence pour la Galice, elle garde en elle une certaine mélancolie. Valence lui a donnée cette réflexion sur le monde intérieur que possède chacune de ses illustrations. La Galice, par contre, a toujours été une source d’inspiration, ses paysages, ses atmosphères et ses forêts ont créé en elle un intérêt pour les époques ancestrales et toutes les légendes de ce monde. Au final, on pourrait dire que Valence apporte beaucoup de mélancolie dans ses dessins, et la Galice, une atmosphère propre et de la beauté.
Elle a visité également des villes comme Londres, Paris, Venise et Vérone où elle découvrira et s’imprégnera de toute l’atmosphère gothique régnant dans ces lieux.
Depuis sa tendre enfance, Victoria raffole de films de fantasy comme Labyrinthe, Legend, Dark Crystal… Elle est aussi, en plus d’être fascinée par le personnage du Vampire, figure emblématique de son œuvre principale, captivée par le personnage de la sorcière. Elle est, de plus, très tôt attirée par les ténèbres et leur beauté.
Depuis qu’elle sait réfléchir, elle s’est consacrée au dessin. Elle ne se rappelle pas réellement ce qui l’a propulsée là-dedans. Pour elle, dessiner, c’est sa façon de s’exprimer dans le monde de l’art.

Des influences nombreuses…
Autodidacte de l’illustration, les influences de Victoria sont innombrables, le plus important dans son travail correspondrait aux images qu’elle a pu développer dans sa tête en lisant les contes des Frères Grimm. Depuis, elle a toujours construit les bases de ses dessins grâce à la littérature gothique. Goethe (Faust…), Stoker, Poe, Victor Hugo, Oscar Wilde (Le Fantôme de Canterville…), Le Fanu (Carmilla…), Baudelaire, Gautier (Clarimonde…), Shakespeare (Hamlet…), Lovecraft… Et naturellement, des écrivains plus contemporains, comme Anne Rice et ses chroniques (surtout pour l’aspect angélique et androgyne des personnages masculins et de leurs profonds désirs intérieurs), les histoires de Ravenloft, Julio Angel Olivares Merino, Stephen King… Dracula, de Bram Stoker, a été, sans nul doute possible, d’une importance capitale pour sa passion de l’esthétique gothique. En effet, une de ses passions d’enfance a été de découvrir tout ce qui entourait le roman de Bram Stoker, puisqu’elle a été la première œuvre qu’elle a eu le plaisir de lire et celle qui a le plus marqué son travail postérieur. L’ambiance de ce roman est incroyablement fantomatique et mystérieuse selon elle. Le célèbre voyage qu’entreprend Harker, dans les premiers chapitres du roman, pour arriver au château du comte Dracula, comment il décrit, dans son journal, les paysages qu’il voit, l’angoisse qu’il a en prenant la calèche du comte, les loups qui la suivent à travers les bois, la sensation qu’il éprouve en apercevant le château tout en haut d’une colline… Tout ceci transpire dans ses œuvres. Une partie du roman Dracula respire dans son travail personnel, surtout cette ambiance fantomatique de l’époque victorienne qui est si bien retranscrite dans le roman.
Les peintures préraphaélites (plutôt celles de J.W.Waterhouse et J.E. Millais) ont elles aussi marquées les atmosphères de ses illustrations et la langueur de ses personnages. Et dans l’univers de l’illustration, elle est depuis longtemps fascinée par les œuvres de Brian Froud, Luis Royo, Brom, Alan Lee, Joseph Vargo, David Delamare, Natalia Pierandrei, John Bolton, Fernando Fernandez, Segrelles, Pepe Gonzalez…
Le cinéma a lui aussi laissé une empreinte dans son travail. La célèbre série des films de la Hammer, Edward aux mains d’argent et The Nightmare Before Christmas de Tim Burton (en fait, toute l’imagerie gothique de Burton) ainsi que le Dracula de Coppola, Entretien avec un Vampire… Et évidemment l’admirable film comique de Roman Polanski, Le Bal des Vampires.
Et, pour finir, la musique de Dark Sanctuary ainsi que le folk médiéval de Loreena McKennitt, qui a sans aucun doute marqué une partie de son travail.

Premiers travaux. Après la douleur, une récompense inattendue…
Ses premiers travaux dits professionnels furent pour divers fanzines. Une époque quelque peu tourmentée pour notre belle et chère Victoria Francés puisqu’elle travaillait avec des personnes n’appréciant pas particulièrement son travail. Durant cette période, elle s’est sentie très peu estimée. Heureusement que son père et les gens qui l’entourent et l’aiment vraiment l’ont aidée à poursuivre dans cette voie d’illustratrice, surtout sa grand-mère Isabel, ses frères Isaac et Vicente et enfin ses deux grands amis José et Yolanda…
Même après la sortie de son premier livre illustré, Favole : Des Larmes de Pierre, Victoria continue toujours ses études des Beaux Arts dans la faculté de San Carlos de Valence. Elle souhaite tout simplement compléter sa carrière d’illustratrice avec ses études, des études qui, dixit la magnifique Francés, lui ont tant coûtée. Il est de plus toujours bon d’avoir des études finies comme appui pour un futur plus serein…
Agée d’à peine 22 années quand son premier ouvrage illustré fut publié, ce fut pour elle quelque chose d’admirable. Elle s’est sentie, pour la première fois, vraiment estimée dans le monde artistique, puisque même dans la faculté des Beaux Arts, elle s’est toujours sentie assez discréditée sur le fait de se consacrer à l’illustration. Voir dans un livre une part de ses illustrations et les partager avec le lecteur, c’est un grand triomphe personnel à ses yeux.
Pour elle, les raisons de ce succès, sont les désirs qu’elle arrive à mettre dans ses dessins et, évidemment, le public, qui apprécie ses illustrations, puisque sans eux, il n’y aurait rien, pas de succès…

Favole, le premier tome. Des dessins couplés à une narration exemplaire…
Le premier Tome de Favole, ou les mémoires d’une Vampire, fut publié deux années après sa première ébauche. Favole est un récit illustré où les images et le texte forment une harmonie parfaite. Dès qu’elle a eu une vue d’ensemble du projet avec Norma Editorial, la boîte qui édite désormais ses œuvres, elle a commencé à écrire et à illustrer les textes, bien que certaines illustrations, faites depuis un certain temps déjà, ont été réutilisées dans ce livre. La force de ses œuvres ne résident pas que sur ses magnifiques dessins mais aussi sur ses textes, sublimes et parfois d’une maturité assez exceptionnelle, surtout pour son âge.
Tout comme pour le dessin, l’écriture l’enchante et il est fantastique, pour elle, de pouvoir dessiner des illustrations et les mettre dans l’histoire. Victoria pense également que c’est une chance de pouvoir conter des histoires et de leur donner vie à travers des dessins. D’après elle, même si son travail se centre surtout sur l’illustration, les textes ont, tout de même, eux aussi leur importance, au moment de comprendre son travail.

Ses œuvres, reflet de ses pensées…
Victoria a une prédilection pour le monde onirique du romantisme gothique, mais elle a effectué plusieurs travaux d’ordre plus épique ou même contemporain. Dans un futur proche, elle aimerait s’atteler à quelque chose d’un peu différent, basé sur une ambiance plus contemporaine peut-être, bien qu’elle sache qu’elle ne perdra jamais sa façon de s’exprimer, ainsi que de doter de mystère et de mélancolie chacune de ses illustrations. Elle ne connaît pas encore le futur mais les changements dans son art pourront sûrement être observés. Etant encore jeune, son style ne pourra que se bonifier avec le temps et atteindre sa quintessence. De plus, elle a encore beaucoup de possibilités à exploiter pour parfaire son art.
Tous les travaux qu’elle a réalisés jusqu’à présent ont en commun un point de vue très personnel, car elle s’insinue dans certaines de ses histoires et/ou elle s’identifie à chacun de ses personnages, et elle crée un univers dans lequel ses expériences personnelles et son monde acquièrent beaucoup d’importance.
Ses œuvres sont très romantiques mais aussi très inquiétantes. Dans sa façon de s’exprimer, il n’existe pas une sensation sans l’autre, le romantique n’est rien sans la peine du décès, qui s’avère asphyxiante et pénible. Cette douleur pour un décès est imprégnée de sentiments romantiques. Par exemple, et de son point de vue purement personnel, le vampire est un être excessivement romantique et captivant. Même si son image correspond à celle d’un être très amaigri, décrépit, cadavérique et mortel comme le Nosferatu de Murnau, il sera toujours un être érotique, attrayant, sensuel, élégant et passionnel qui captivera tout vivant. Elle voit en cela le sens romantique et non celui de la mort, la beauté du décès et la douceur de ce qui est décadent.
La mélancolie est l’un des sentiments les plus forts que l’on ressent à la lecture et vue de ses œuvres. Victoria s’identifie assez à ce sentiment d’ailleurs. La mélancolie est quelque chose de fondamental dans ce qu’elle comprend comme ambiance gothique. C’est l’être qui vit sans lumière et sans bonheur dont jouissent, pourtant, les êtres vivants. Par exemple, le monstre de Frankenstein souffre de sa différence puisqu’il est rejeté à cause de son aspect grotesque. Personne n’est capable de croire qu’un monstre tellement horrible, comme est la créature de Mary Shelley, puisse être bon, abondant en humanité et en amour, en parfaite opposition à ses terribles cicatrices, et c’est pour cela que la solitude et la mélancolie s’emparent du monstre, pour échapper à la haine et à la méchanceté des autres qui répudient son existence. De même pour le Fantôme de l’Opéra.
Les femmes que l’on peut rencontrer dans ses illustrations ont toutes une partie de Victoria.
Ses œuvres, qui se veulent donc très intimes et intimistes, reflètent également ses désirs personnels et surtout cette volonté d’être comprise.
Elle désire aussi transmettre, par ses œuvres, aux lecteurs, l’incompréhension devant ce qui est inconnu, la douceur devant une bouche ensanglantée, l’espoir devant une perte, l’amour en syntonie avec le décès, l’innocence, déplacer un paysage nuageux hors de toute crainte, etc. Elle souhaite que les gens ressentent, à travers ses illustrations, toute la beauté d’un cimetière, d’une statue…
Le lecteur se retrouve ainsi en face d’un monde symboliste, ancestral, magique, médiéval et esthétiquement parfait.

Première rencontre avec son public…
C’était lors du 22ème Salon International de la bd à Barcelone, le 8 mars 2004. Elle fait face, pour la première fois, au public, vêtue dans une magnifique robe gothique empruntée à un de ses personnages. Il faut savoir que son premier livre, Favole, sortait la même année en Espagne, et, pour la petite histoire, ce fût un véritable succès en terme de vente comme d’estime. Pour une fois que les deux vont de concert…
Elle a dédicacé, avec de petites illustrations de toute beauté, des piles entières de livres, une centaine d’après certains témoins. Le tout avec le sourire et son admirable gentillesse. Bien qu’un peu nerveuse au début, c’était quelque chose de nouveau pour elle, elle s’est très vite détendue avec ce public si chaleureux qu’elle ne pensait pas si imposant et reflétant tous les milieux (gothique et autres…). Elle a fait preuve d’un très grand professionnalisme en répondant à toutes les questions et en posant même avec certains fans. Pour elle, ce fut un moment inoubliable, un week-end de rêve où elle a même pu rencontrer le célèbre Luis Royo, un de ses illustrateurs préférés.
Elle a, sinon, signé au côté d’autres auteurs/artistes comme Simon Bisley, Canepa Barbare, Koveck, Kevin Eastman…

Anecdote…
Quand on lui demande quels personnages elle aimerait incarner, Victoria répond tout simplement que dans le monde de la littérature, avec l’Ophelia de Shakespeare, pour sa folie ironique et innocente, le personnage qui l’enchante le plus serait Lucy, dans le roman de Stoker, et dans le monde de la bd, Vampirella pour des raisons évidentes ainsi que Catwoman qui la fascine par ce mélange de sensualité, d’hypnotisme, de solitude et d’agressivité.

[La longueur de votre message dépasse la limite autorisée. Suite au prochain épisode donc. :/]


Last edited by on Wed 13 Jun - 11:13; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
Shana Derencli
vampire assoiffé
Shana Derencli

Number of posts : 69
Registration date : 2006-10-09

Tout sur Victoria Francés Empty
PostSubject: Re: Tout sur Victoria Francés   Tout sur Victoria Francés Icon_minitimeWed 13 Jun - 11:12

The Future is now…
Depuis le succès des deux premiers tomes de Favole, Larmes de pierre (qui en est déjà à sa troisième édition) et Libère-moi, la renommée de Victoria Francés s’en est retrouvée grandie, et ce dans le monde entier (elle est sollicitée de partout maintenant), et ce n’est pas un mal vu son talent d’illustratrice comme de narratrice. Alors, si je vous dis qu’elle a été choisie pour illustrer les prochains romans de la célèbre série Dragon Lance (reconnue dans le monde du jeu de rôle), je ne pense pas vous étonner. Mais son actualité ne s’arrête pas là, elle illustre d’ailleurs toujours des couvertures de livres et d’autres ouvrages divers comme l’illustration de publicité pour des concerts par exemple ou encore, pour être dans le concret, la pochette (illustrations et conception graphique) du dernier album en date de Trobar de Morte (groupe espagnol d’heavenly), Reverie, qui devrait sortir en janvier 2006. Au passage, on reconnaîtra l’illustration de la pochette, provenant tout droit de la quatrième de couverture du premier Favole. De plus, au vu de son succès, plusieurs de ses illustrations se sont vues offrir un passage « grand format ». Effectivement, de nombreux posters signés Francés sont sortis à ce jour et ce n’est pas près de finir. Le premier de la collection se nomme Diabulus (présenté pour la première fois au public lors de la convention Norma Comics de Barcelone, le 26 novembre 2004). On trouve aussi Vampire Girl, Moonlight, Angel Wings, Ophelia’s Dreams, Triptych, Echo of Death et tant d’autres…
Un calendrier est même sorti à l’occasion de la nouvelle année qui se profile à l’horizon (2006 pour ceux qui ne suivent pas). J’en oublierai presque son somptueux portfolio que j’ai la chance de posséder (je ne remercierai jamais assez quelques rares personnes qui assouvissent ma passion). Ce portfolio réunit, en son sein, six magnifiques illustrations de la miss. Un objet de collection à posséder au plus vite pour tous les fans de Victoria Francés.

Depuis la publication de son premier ouvrage, Victoria Francés traverse de nombreuses villes espagnoles comme Madrid ou Barcelone où se tiennent des conventions et elle n’oublie jamais son public. C’est pourquoi, lors du 23ème Salon International de la bd qui s’est tenu à Barcelone en 2005, en attendant le troisième et dernier tome de la trilogie Favole qui devrait sortir au printemps 2006, Victoria a gratifié son public d’un magnifique sketch-book, d’une dizaine de pages, se prénommant Angel Wings. Et le vendredi de la convention, elle est apparue, devant ses fans conquis, vêtue d’une robe avec des ailes (vêtement utilisé dans son ouvrage Angel Wings). J’aurais vraiment voulu être présent à cet instant.

Preuve de son succès grandissant, vers la fin de l’année 2005, Victoria a pu exposer une cinquantaine de ses œuvres, peintures, croquis et autres créations numériques ou originales, à Avilés, et plus précisément dans le centre commercial de la ville nommé « El Atrio », lors des journées de la bd.

Je vous confirme de plus la venue de Victoria Francés sur le sol américain, coïncidant parfaitement au mois où a lieu son anniversaire. Quel merveilleux cadeau que celui-ci pour ses 23 ans ! En effet, cette année, elle a effectué son premier voyage aux Etats-Unis pour le Comic-Con International de San Diego mais ce n’est pas tout. Son premier tome de Favole, renommé Stone Tears, est sorti là-bas, le 12 octobre dernier, édité par la société Dark Horse. Il risque, d’ailleurs, de rencontrer du succès étant donné son prix plus qu’intéressant, moins de $7 (chez nous, plus de 16€). Victoria Francés à la conquête du monde (un peu comme ses illustres ancêtres, les grands navigateurs et explorateurs espagnols, sans pour autant commettre des atrocités…)! Bientôt la reconnaissance mondiale… Et tant mieux ! Dans tous les cas, elle reste toujours aussi humble face à ce succès tellement inattendu à ses yeux.

Notre sublime et ravissante illustratrice a aussi eu droit à une monographie de quatre pages dans un magazine espagnol, La Vanguardia, vantant ses nombreux talents et nous proposant également de somptueuses photos de la belle et une fois de plus, on ne peut qu’être ébloui par toute la beauté gothique et sensuelle que dégage la miss. Je pense qu’elle est la plus belle description de ce que les poètes ont pu écrire au sujet de la Femme.

D’après ses dires, dans son esprit se trouvent un bon nombre de nouveaux projets, tellement nombreux qu’ils ne lui laissent plus le temps de dormir…
Dans tous les cas, elle espère continuer dans la voie de la réussite et elle souhaite également travailler dur pour tout ceux qui lisent ses œuvres.
Malgré une carrière courte mais très prometteuse, Victoria Francés est parvenue à s’installer en haut du podium des illustrateurs les plus en vue du moment. Sa beauté, son intelligence, son talent, son incroyable professionnalisme, sa patience, son respect d’autrui, sa simplicité, sa personnalité propre et son charisme certain sont autant de qualité qui ont mené la dame au firmament du monde artistique. De plus, son œuvre principale, Favole, est bien plus qu’un simple récit illustré. Il est la représentation d’un monde personnel, celui de Victoria Francés, de sa vision imagée et métaphorisée, parfois allégorisée, de tout ce qui peut faire la beauté de la vie ou sa laideur. Il dispose dans un contexte romantique imaginaire des faits réels, des perceptions intimes de la demoiselle. Un véritable voyage introspectif des plus passionnants et troublants. Un gage de qualité et de succès selon moi.

Oui, je l’avoue, je voue une certaine admiration à cette magnifique artiste au grand talent.

(source :divers sites "officiels" de/sur l’artiste).

[Fin de l'épisode. A vous de jouer.]
Back to top Go down
View user profile
Valeïna
reine des damnés
Valeïna

Number of posts : 1556
Age : 32
Localisation : Brest
Registration date : 2006-09-24

Tout sur Victoria Francés Empty
PostSubject: Re: Tout sur Victoria Francés   Tout sur Victoria Francés Icon_minitimeMon 18 Jun - 16:17

wow !
pas mal tout ça Smile
merci beaucoup pour tes articles, ils sont très intéressants ^^

_________________
Tout sur Victoria Francés Val
Entre la musique des violons , son sourire sera gravé et son image sibylline entre le brouillard et la brise...
http://cf.geocities.com/vf_web/
Back to top Go down
View user profile http://cf.geocities.com/vf_web/
Mystic666
vampire novice
Mystic666

Number of posts : 39
Age : 36
Localisation : Gard
Registration date : 2007-08-07

Tout sur Victoria Francés Empty
PostSubject: Re: Tout sur Victoria Francés   Tout sur Victoria Francés Icon_minitimeTue 7 Aug - 21:08

Ben tu as fait un sacré boulot dis donc!!!!!!!
J'ai plus appris en te lisant qu'avec toutes les recherches que j'avais fait avant! Suspect lol
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




Tout sur Victoria Francés Empty
PostSubject: Re: Tout sur Victoria Francés   Tout sur Victoria Francés Icon_minitime

Back to top Go down
 
Tout sur Victoria Francés
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» victoria sandwich recipe
» Batman vs Superman : tout l'art du film
» Water in glass bowl

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Victoria Francés web :: Victoria :: Son actualité-
Jump to: